CONSEILS DEMENAGEMENT

11 Conseils pour Bien Déménager Ses Plantes

déménager ses plantes

Vous préparez votre changement de domicile depuis des semaines. Vous avez lu un nombre incalculable d’articles, noté tous les conseils pour un déménagement sans stress, fait la liste des démarches avant/après. Vous n’avez rien oublié. Et vos plantes ?

Dans l’effervescence du tri, des cartons et des détails logistiques, vous avez oublié qu’il vous faut aussi déménager vos plantes.

Voici nos conseils pour bien déménager ses plantes

1. Faites un état des lieux : quelles plantes risquent de ne pas survivre au changement ? Que ce soit en terme de transport ou de nouvel environnement, certaines plantes sont plus fragiles que d’autres. Ainsi les fougères et les orchidées ne devraient pas être chargées dans le camion, mais transportées séparément, en voiture.

2. Dans les semaines qui précèdent le déménagement, redoublez les soins : nourriture, arrosage, taille. Plus les plantes sont en bonne santé, mieux elles supportent le traumatisme.

3. Remplacez les pots en terre cuite ou en céramique par des pots en plastique. Certes, cela représente du travail, et vous avez le sentiment de déjà manquer de temps. Mais songez que les pots fragiles risquent de se fendre en cas de choc. En outre, ils sont plus lourds. Inutile d’ajouter à la fatigue !

4. Dans les 2-3 jours avant le départ, minimisez l’arrosage. Il est préférable que la terre soit humide plutôt que gorgée d’eau. Au besoin, placez du papier journal ou des torchons imbibés d’eau (sauf en hiver, pour éviter le gel).

Les plantes de petites tailles peuvent voyager dans un carton si elles sont bien calées. Placez chaque pot dans une sac en plastique pour éviter les fuites qui risquent d’endommager les autres effets. Pour les plus gros pots, utilisez des sacs poubelle de grande taille.

5. Les plantes très hautes devront vraisemblablement voyager couchées, auquel cas vous devez les dépoter. Gardez une motte de terre autour des racines, que vous protéger par un sac plastique noué à la base de la plante.

6. Considérez le temps de trajet et la température. Tout changement provoque des chocs qui affaiblissent la plante.

Si vous déménagez en hiver, protégez les racines avec des vieux vêtements et des journaux secs. S’il fait chaud, brumisez les feuilles avant le départ pour retarder l’effet du dessèchement.

7. Chargez les plantes en dernier. Ainsi, elle seront les premières déchargées et passeront moins de temps dans le camion de déménagement. Si le trajet a été long, placez les plantes dans une pièce que vous pouvez garder dans la pénombre. Ne les mettez pas tout de suite en pleine lumière.

8. Voici l’heure de l’emménagement. Laissez les pots dans un coin où il n’y a pas trop de passage, jusqu’à ce que vous ayez disposé vos meubles et effets.

9. Pendant les jours qui suivent votre arrivée, gardez l’oeil ouvert pour tout signe de détresse ou de faiblesse, notamment feuilles qui jaunissent ou branches tombantes.

10. Si vous faites appel à des déménageurs professionnels, pensez à vous assurer qu’ils acceptent de manipuler et transporter les plantes d’intérieur. Sachez que même s’ils vous accommodent, ils ne peuvent garantir zéro dommage. L’assurance fera donc l’objet d’une exclusion.

11. Pour un déménagement international, renseignez-vous sur les conditions et restrictions. Certains pays requièrent la fumigation à l’arrivée en prévention d’attaques d’insectes ou de maladies. D’autres n’autorisent pas “l’importation “ de flore vivante.

Et n’oubliez pas de leur souhaiter la bienvenue dans votre nouveau logement !

 

Vous déménagez ? Contactez les Déménagements Jumeau pour une solution adaptée à vos besoins.